+33 9 72 34 68 24

Comment Timeskipper accompagne les acteurs de la distribution en situation de retournement ?

par | Distribution Alimentaire, Distribution Spécialisée, Outils | 0 commentaires

Le retournement d’entreprise fait référence à un ensemble de pratiques visant à inverser la tendance d’une situation mal engagée, dans une perspective de redynamisation de l’activité et de sauvegarde de l’emploi.

Reconnue comme LA solution d’optimisation de l’organisation du travail dans le retail, la plateforme TimeSkipper constitue un atout de taille pour accompagner une restructuration. Et ce notamment, lorsque le risque de faillite imminente impose la transformation en profondeur de l’organisation, des méthodes de travail, et par conséquent de l’allocation des ressources. Des situations particulièrement fréquentes depuis ces vingt derniers mois, certaines enseignes et formats subissant de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire.

C’est donc tout naturellement, alors qu’elles doivent « faire vite et bien » pour redresser les fondamentaux de la performance, que les entreprises s’adressent à Timeskipper.

En effet la plateforme permet de mener à bien un plan de transformation complet, durable, et axé tout entier sur le retour à la performance. Il s’articule autour de trois leviers interdépendants :

1- Observer, écouter et analyser les contextes interne et externe,

2- Evaluer les pratiques métiers,

3-  Assurer l’appropriation des changements et piloter le plan de transformation.

Vous l’aurez compris, mener votre retournement avec Timeskipper constitue le moyen le plus sûr pour le réussir. Démonstration !

 

I/Observer, écouter et analyser les contextes interne et externe 

 

Dans un contexte où l’enseigne est fragilisée, où elle connait une forte pression concurrentielle et une situation sociale tendue, il est indispensable de prendre le temps d’observer et d’analyser la situation, afin de comprendre et mesurer les dysfonctionnements. Lors de cette étape, l’écoute de toutes les parties prenantes (employés, management intermédiaire, direction, partenaires sociaux, …) est indispensable. L’exercice permet en effet de partager une analyse commune de la situation et faciliter par la suite la conduite du changement.

Comment alors éviter une navigation à vue et ses conséquences désastreuses ?

Dans cette phase, la plateforme est utilisée comme un outil de diagnostic qui aide à comprendre ce qui ne fonctionne pas, à mesurer les pertes et à orienter les décisions vers un modèle d’organisation plus performant. Dans ce cadre de surchauffe permanente, l’atout différenciant de Timeskipper réside dans sa capacité à rassembler les acteurs du changement dans une démarche objective, en intégrant l’environnement interne et externe de l’entreprise. Entendons par là, la prise en compte du concept marchand et de la stratégie de la direction, les typologies de clients, l’efficacité des opérations pour les servir, et l’ensemble des processus amont.  Il ne s’agit ni plus ni moins, des leviers qui doivent être analysés et sur lesquels l’entreprise doit se reposer pour être remise sur pied.

Cet exercice met toujours en évidence des dysfonctionnements qui trouvent leur solution auprès des acteurs directs du changement (les opérationnels), mais également des agents externes qui pourraient avoir un impact sur les performances de l’entreprise. Et ils sont nombreux ! Logistique, approvisionnement, marchandises, services RH, IT, … L’objectif est de les inclure dans la réflexion et de mettre en évidence les incohérences entre les services, qui conduisent à la contre-performance dans les points de vente. Leur implication doit être effective et aller dans le même sens que la stratégie réorientée par l’enseigne. C’est à ce prix qu’il est possible de parvenir à une vision de l’organisation de bout en bout, de fournir des recommandations qualifiées et au final d’opérer le retournement.

Réel gage de réassurance auprès des entreprises en perte de vitesse et de leurs actionnaires, l’expertise Timeskipper permet donc d’embarquer l’ensemble des acteurs  et de conduire le changement avec pertinence et efficacité …  c’est d’ailleurs là tout l’enjeu de la réussite du retournement !

 

 

II/Evaluer les bonnes pratiques métiers

 

Pour parvenir à comprendre les méthodes de travail de l’entreprise, l’évaluation des bonnes pratiques opérationnelles constitue un passage obligatoire.  En effet, la mauvaise application des pratiques métiers, entraîne d’autant plus vite les contre-performances et aggrave une situation déjà délicate, d’un point de vue rentabilité et satisfaction client.

L’équipe Timeskipper s’appuie sur une solide expertise pour évaluer ces pratiques et partager les recommandations permettant de les améliorer. L’outil quant à lui, met en évidence l’ordonnancement et la durée des tâches, précise à qui elles sont attribuées et à quel moment elles doivent être effectuées. Dans le cadre de la pérennisation de cette démarche il est nécessaire de fixer et de suivre des objectifs d’allocation d’heures à la tâche et à la personne. C’est ce qui permet également de passer d’une situation avec des heures non occupées, à une situation optimisée : réduction des heures supplémentaires, non renouvellement systématique des contrats intérimaires à durée déterminée, non remplacement des personnes en arrêt maladie ou des départs en retraite, suppression d’effectifs si la situation l’exige, mais aussi attribution des charges de travail aux collaborateurs de manière équitable et transparente. En ce sens, l’outil aide à voir et à maintenir  une organisation performante, par laquelle passe la réussite du retournement. Pertinent n‘est-ce pas ?

 

Bien entendu, cette expertise ne s’est pas construite en un jour. La méthode d’évaluation de Timeskipper est en effet fondée sur l’élaboration de référentiels de temps et de tâches, fruit de minutieuses campagnes de chronométrages et de relevés d’opérations, qui peuvent aller pour la mise en rayon, jusqu’à la catégorie du produit. C’est ainsi que Timeskipper a réalisé les référentiels de temps d’une majorité des enseignes européennes.  Un gage de confiance et d’objectivité sans équivoque !

Vous souhaitez en savoir plus
sur la plateforme de pilotage TimeSkipper

III/  Assurer l’appropriation des changements dans le temps et piloter le plan de transformation

 

Nous l’avons vu, l’écoute, l’observation et la compréhension, constituent le point de départ d’un retournement réussi. L’outil quant à lui, permet de matérialiser la nouvelle organisation du travail et piloter l’activité des équipes au jour le jour, avec des plannings et des objectifs qui tiennent compte des meilleures pratiques et des plans d’actions.

La plateforme met également en évidence l’impact des failles sur les processus amont (approvisionnements, logistique, marchandise, …) pouvant causer une destruction de valeur en magasin. Cela incite les acteurs amont à conduire eux aussi des plans d’action, de manière à prendre les meilleures décisions pour l’entreprise, comme par exemple le transport optimisé vs l’efficacité du magasin. En définitive, l’outil permet de travailler sur la chaîne de valeur totale et de visualiser la capture de gain régulière sur le long terme. Quant aux indicateurs de performance, ils servent à optimiser l’organisation de bout en bout de l’entreprise, dans une véritable logique d’amélioration continue.

Au final, grâce à l’outil, l’entreprise est en mesure de prendre les meilleures décisions qu’il soit, et le plus rapidement possible, pour garantir le retournement de l’enseigne.

 

Retourner une entreprise constitue un défi colossal qui implique des dimensions de natures différentes : économique, financière, capitalistique, humaine, sociale et psychologique … Ecouter tous les acteurs de la transformation, observer les bonnes pratiques pour optimiser l’organisation, prendre en compte le contexte et l’environnement pour une bonne conduite du changement, constituent alors des priorités absolues.  Un challenge d’autant plus difficile qu’il est impératif de le réaliser très vite !

A travers son expertise Timeskipper apporte à l’entreprise, en situation de contre performance, la confiance et l’assurance de pouvoir «s’en sortir » :

  • le temps passé à la bonne compréhension de l’ADN de l’entreprise, de son contexte, de sa manière de travailler, de ses spécificités locales et structurelles, ainsi que la maîtrise des bonnes pratiques métier contribuent fortement à l’adhésion des directions générale et d’exploitation,
  • les calculs de charge et les indicateurs de performance rendent évidentes les préconisations, engendrant plus facilement l’adhésion des services financiers,
  • l’écoute des différentes parties impliquées et la conduite du changement, menées avec dextérité et pertinence, rassurent les services Ressources Humaines.

Et si l’on a su embarquer les acteurs du changement (Services financiers, Ressources Humaines et Direction) à travers toutes les étapes de la méthodologie, ces derniers possèdent les arguments pour rassurer également leurs actionnaires, avant que ces derniers décident d’éventuellement réinvestir pour repositionner l’offre et adapter le concept marchand.

 

Développez la rentabilité de vos points de vente en identifiant le temps de travail perdu

Téléchargez notre livre blanc

temps de travail perdu livre blanc

 

Développez la rentabilité de vos points de vente en identifiant le temps de travail perdu

Téléchargez notre livre blanc

temps de travail perdu livre blanc