+33 9 72 34 68 24

Enseignes de bricolage, pourquoi n’avez-vous pas encore mis en place un outil de pilotage d’activité ?

par | Distribution Spécialisée | 0 commentaires

Se réinventer pour réenchanter le point de vente, tel est le défi auquel sont confrontées les enseignes de bricolage : refonte/adaptation de l’offre et des concepts marchands, multiplication des canaux E-Commerce dans une logique omnicanale, réorganisation de la surface de vente et des équipes, afin de mieux accueillir et conseiller les clients, dans leurs achats, ou à la réalisation de leurs projets…

Le secteur du bricolage, en repli de 8.5% au 1er semestre, s’en sort beaucoup mieux que d’autres. Les transformations déjà initiées par plusieurs enseignes, ont permis à ces dernières de mieux résister pendant le confinement, en accélérant par exemple les modes de distribution alternatif (drive, click & collect, …).

Si la place du digital impose désormais la mise en place de stratégies cross canal efficientes, les relais de croissance, comme la vente à projet, exigent en conséquence un conseil client ultra personnalisé, dispensé par des vendeurs compétents en mesure de mobiliser l’expertise nécessaire dans le point de vente. Pré-requis essentiels à la survie des points de vente, ces axes d’amélioration nécessitent avant tout une réorganisation de l’activité en profondeur.

Alors que le quotidien du magasin est déjà largement sous tension, l’outil de pilotage d’activité apparaît, comme LA solution permettant de combiner réorganisation et optimisation de l’activité, en simultané. Démonstration.

 

Les défis que doivent relever les enseignes de bricolage

 Fait avéré, et requérant une véritable prise en compte : les consommateurs sont aujourd’hui hyper-connectés, extrêmement renseignés, et demandeurs de tout ce qui peut présenter une valeur ajoutée qualitative ou servicielle dans leur parcours d’achat. C’est pourquoi la mise en place d’une stratégie omnicanale, permettant de passer « du web au store » de manière fluide, riche et technologiquement pointue (éventail de circuits d’achats et livraison, information facile produits accessible : tutoriels et communauté en ligne  bornes digitales en magasin ou encore ateliers pratiques) est E-S-S-E-N-T-I-E-L-L-E.

Réussir ce premier challenge conduit certes, à la création d’un trafic plus important au sein du magasin. C’est l’objectif recherché. Mais une fois les clients – exigeants et experts, rappelons-le – au rendez-vous, relever un autre défi vital, s’impose. Il s’agit en effet de mettre à leur service, des vendeurs  spécialisés, capables d’offrir un conseil client d’une qualité supérieure et plus encore. Des facteurs ultimes de différenciation, auxquels le conseiller à la vente doit répondre de la manière suivante :

  • Considérer comme uniques, le client – qui se considère également comme tel – et sa problématique, en adaptant une posture de circonstance (reconnaissance, accès rapide et mobile à l’historique, ciblage pertinent des besoins, du niveau de compétences en bricolage …), pour un conseil à la pointe de la personnalisation.
  • Être spécialiste sur son univers ou son rayon, c’est-à-dire, incollable concernant les produits comme les techniques, de manière à satisfaire le client à « 200% » et développer des ventes additionnelles.
  • Savoir renseigner sur un autre univers, notamment au sein des formats de proximité, où le nombre de collaborateurs et la surface sont plus limités, prendre en charge au pied levé la tenue de la caisse ou le renfort en réserve … en résumé, être polyvalent si besoin.

A ces axes d’amélioration, s’ajoute la mise en place d’une organisation ad hoc, pour gérer au mieux la vente à projet : un relais de croissance incontournable certes, mais qui ajoute une contrainte de temps et souvent d’espace.

Et justement, revenons plus précisément à cette contrainte de temps : ardue à optimiser au quotidien, elle est d’autant plus importante et difficile à maîtriser en période de réorganisation.

Vous souhaitez en savoir plus
sur la plateforme de pilotage TimeSkipper

La gestion du temps au cœur des enjeux

 Si l’amélioration de l’expérience client, à travers les mesures évoquées, est au cœur des enjeux de rentabilité, la gestion du temps constitue LE cœur des enjeux organisationnels, et le précède même ! Et oui, il ne s’agit pas QUE de décider de toutes ces belles mesures, encore faut-il opérer des changements organisationnels de grande ampleur, pour en relever l’ensemble du défi. Et ce n’est pas une mince affaire, si l’on en juge par les conditions auxquelles il est crucial de répondre, à savoir :

  • Identifier les heures disponibles sur les activités de gestion traditionnelle du magasin pour les réallouer sur les activités E-Commerce,
  • Améliorer la flexibilité des équipes pour accompagner chaque client de manière personnalisée, et la POLYVALENCE des individus en cas de nécessité,
  • Mobiliser les collaborateurs sur des temps relativement longs pour la vente à projet,
  • Réaménager l’espace pour un accueil optimal.

Une des clés du succès réside dans la faculté à anticiper et prévoir les flux clients et produits, et d’en calculer l’impact sur la charge de travail quotidienne par univers. Il est alors possible d’affecter en priorité aux collaborateurs des tâches de conseil à la vente, et d’allouer sur les temps disponibles restants des tâches de gestion par univers ou rayon (Mise en rayon des produits, inventaires …). Le tout, dans une logique d’amélioration continue, et sans recourir à des embauches supplémentaires, pour d’évidentes questions de rentabilité !

Quid des solutions pratiques ? N’y allons pas par quatre chemins : sans le bon outil, pas de réorganisation possible !

 

L’outil de pilotage d’activité TimeSkipper au service des enseignes de bricolage

La contrainte (ré) organisationnelle de chaque point de vente diffère selon sa taille, son format, son emplacement, mais une question constante demeure : comment identifier les plages de temps disponibles et les affecter en fonction des priorités du magasin, afin d’absorber les changements et les tâches additionnelles qui y sont liées ?

La force de l’outil de pilotage d’activité Timeskipper se traduit par sa capacité à modéliser votre organisation, et à y intégrer les flux réels et prévisionnels de votre magasin, grâce à une technologie pointue. En effet, le moteur prédictif combiné à l’I.A de la plateforme, permet de calculer de manière très précise une charge de travail quotidienne en fonction des données terrain, et d’y affecter le bon nombre de collaborateurs, selon leur spécialité, au bon endroit, au bon moment, et surtout pendant le temps qu’il faut. Ni plus, ni moins.

Timeskipper a également vocation à identifier les heures disponibles par équipe ou par collaborateur, de manière à allouer le temps récupéré à la bonne réalisation des autres tâches du quotidien (tenue des rayons, réceptions marchandises, etc …), qui ne doivent en aucun cas être négligées.

L’adéquation des ressources et du volume de travail étant mise à jour et optimisée en temps réel, les pics d’activité sont lissés, les temps de travail « bien » occupés, et l’efficacité décuplée. Unique voie pour la réorganisation opérationnelle des magasins de bricolage, la plateforme de pilotage d’activité Timeskipper constitue le moyen le plus sur de garantir votre rentabilité sur cette période de grands bouleversements.

Et le ROI de 6 mois maximum devrait vous inciter … à ne plus hésiter !

Développez la rentabilité de vos points de vente en identifiant le temps de travail perdu

Téléchargez notre livre blanc

temps de travail perdu livre blanc

 

Développez la rentabilité de vos points de vente en identifiant le temps de travail perdu

Téléchargez notre livre blanc

temps de travail perdu livre blanc